Les Gouvernements africains vivement encouragés à ratifier les Conventions de La Haye relatives aux enfants

23 février 2010

Des hauts fonctionnaires, des juges et d’autres experts d’États de la région de l’Afrique de l’est et australe demandent une coopération inter-étatique plus étroite afin de protéger les enfants vulnérables dans des situations transfrontières et de soutenir la mise en œuvre des Conventions de La Haye relatives aux enfants et de la Convention Apostille

Le séminaire sur la protection transfrontière des enfants dans la région d'Afrique australe et orientale s’est déroulé du 22 au 25 février 2010 à Pretoria, en Afrique du Sud. Organisé par la Conférence de La Haye de droit international privé en coopération avec le Gouvernement de la République d’Afrique du Sud et avec le soutien de l’UNICEF, le séminaire a réuni des hauts fonctionnaires, juges, universitaires, chercheurs et autres experts venus de l’Afrique du Sud, de l’Angola, du Botswana, du Ghana, du Kenya, de Madagascar, du Malawi, de Maurice, de la Namibie, de l’Ouganda, du Swaziland, de la Zambie, du Zimbabwe, ainsi que du Comité africain d'experts sur les droits et le bien-être de l’enfant, de l’UNICEF et du Bureau Permanent de la Conférence de La Haye.

Les Conclusions et Recommandations sont disponibles en français et en anglais.

Les documents suivants relatifs au Séminaire sur la protection transfrontière des enfants dans les régions de l'Afrique de l'est et australe ont été publiés sur ce site web :

  • Communiqué de presse
  • Conclusions et Recommandations 
  • Brève commentaire / opinion [en anglais]