Le Réseau International des juges de La Haye compte aujourd’hui 100 membres

7 septembre 2015

Le Réseau International des juges de La Haye (RIJH) a suscité neuf nouvelles désignations ces derniers mois ; celui-ci compte donc désormais100 membres à travers le monde, contre 91 auparavant. Au total, 73 États ont officiellement désigné un juge dans le cadre du RIJH, les derniers en date sont les suivants : Antigua?et?Barbuda, le Commonwealth de Dominique, la Grenade, le Japon, le Kazakhstan, la Lettonie, le Portugal, la République de Corée, Saint?Christophe?et?Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Sri Lanka et la Turquie. Le Bureau régional Asie-Pacifique de la Conférence de La Haye à Hong Kong, établi en 2012, a déjà énormément contribué au développement du RIJH dans la région Asie?Pacifique.

Le RIJH est né il y a 17 ans grâce à des juges chinois (RAS de Hong Kong), néo-zélandais, britanniques (Angleterre et Pays de Galles), et américains.

La première proposition en vue de la création d'un RIJH consacré aux questions de droit de la famille est apparue lors du Séminaire pour juges sur la protection internationale des enfants qui s'est tenu à De Ruwenberg en 1998. Il a été recommandé que les autorités compétentes (par ex., les présidents de tribunaux ou toute autorité appropriée eu égard aux particularités du système judiciaire en question) désignent dans divers juridictions, un ou plusieurs magistrat qui agiraient comme des intermédiaires et assureraient le dialogue avec les Autorités centrales de leur pays, avec les autres juges de leur propre juridiction ainsi qu'avec les juges d'autres pays. Cette fonction pouvait se limiter, à tout le moins initialement, aux affaires liées au fonctionnement de la Convention de La Haye du 25 octobre 1980 sur les aspects civils de l'enlèvement international d'enfants. Il est aujourd'hui reconnu qu'au-delà de la Convention de La Haye de 1980, il existe un grand nombre d'instruments, à la fois régionaux et multilatéraux, dans le cadre desquels les communications judiciaires directes peuvent jouer un rôle.