Allemagne - Autorité centrale & informations pratiques

Autorité(s) centrale(s):

Cliquer ici pour consulter la liste des Autorités centrales désignées par l’Allemagne.
N.B. Les demandes de signification ou de notification seront adressées à l'Autorité centrale du
Land dans lequel la demande respective doit être exécutée.

 

 

Informations pratiques:
(Les informations suivantes ont été fournies par les autorités étatiques concernées ou ont été obtenues à partir des réponses au Questionnaire de 2003 et/ou au celui de 2008 sur la Convention Notification)

Assistance in locating the person to be served:

For information on how to obtain assistance in locating the person to be served within Germany, click here.

Autorités expéditrices
(art. 3(1)):

The courts

In Germany, outgoing requests for judicial assistance are formulated and prepared by the courts and then regularly checked administratively by the examining agencies. The examining agency for requests by the Local Courts and the Regional Courts is the President of the competent Regional Court; for a request by the Local Court it is only the President of the Local Court if this court is subject to his supervision. The President of the competent Higher Regional Court acts on behalf of the Higher Regional Courts. More detailed provisions are made in Section 9 of the Regulation on Judicial Assistance in Civil Matters (Rechtshilfeordnung für Zivilsachen – ZRHO), situation as of 2007. The examining agencies then forward the requests for service directly to the foreign receiving agency on behalf of the requesting courts (Section 29 of the Regulation on Judicial Assistance in Civil Matters - ZRHO).

Formes de signification ou de notification
(art. 5(1)(2)):

Les Autorités centrales sont habilitées à faire exécuter les demandes de signification ou de notification directement par la poste si les conditions pertinentes prévues à l'article 5(1)(a) de la Convention sont remplies. Dans ce cas, l'Autorité centrale compétente remet à la poste, aux fins de la notification, le document à transmettre (c’est particulièrement le cas de l’Autorité centrale de Baden-Württemberg qui procède à la notification ou signification par courrier avec avis de réception). Dans les autres cas, est compétent pour l'exécution des demandes de signification ou de notification le tribunal cantonal (Amtsgericht) dans la circonscription duquel la signification ou la notification doit avoir lieu. Le greffe du tribunal cantonal procède à la signification ou à la notification.

Under German law, the local court can perform both a simple (informal), as well as a formal service in person. This depends primarily upon the request. However, if simple service has been requested and a translation has also been enclosed, formal service in person – as an upgrade on a simple service, which is of benefit to the person filing the request – may also be performed.

Notification formelle (art. 5(1)(a))
Formal service under Article 5(1) of the Convention, on the other hand, is only permissible in Germany if the document to be served and any attachments thereto have been prepared in German or have otherwise been translated into German. In such case, documents may also be served against the addressee’s will (supplementary service). This particular form of service is frequently demanded.

Unless requested otherwise, the courts generally perform service in accordance with Article 5(1)(a) of the Convention via the postal service.

Simple remise (art. 5(2))
Court officials or bailiffs perform this type of service.

In simple service, under Article 5(2) of the Convention the addressee may refuse to accept the documents without being required to provide any reasons for doing so.

Notification selon une forme particulière (art. 5(1)(b))
Pour de plus amples informations relatives aux formes de signification ou de notification, voir : Réseau Judiciaire Européen en matière civile et commerciale – Signification et notification des actes – Allemagne.

Cliquer ici pour consulter toutes les déclarations faites par l’Allemagne dans le cadre de la Convention Notification.

Exigences de traduction
(art. 5(3)):

Under German law, service requested within the meaning of Article 5(1) of the Convention requires that all documents to be served must be prepared in German or that a translation in German be attached thereto.

Documents prepared in foreign language without German translations can be served in accordance with Article 5(2) of the Convention.

Germany has concluded no treaties with foreign States which deviate from the translation requirement within the meaning of Article 20 (b) of the Convention in the Convention’s scope of application.

Cliquer ici pour consulter toutes les déclarations faites par l’Allemagne dans le cadre de la Convention Notification.

Frais d’exécution d’une demande de signification ou de notification
(art. 12):
German offices do not regularly charge fees for service. Should costs incur, e.g. for the use of a return receipt, due to administrative expenses involved, the minimal costs incurred thereby are usually not collected on.
Délai d’exécution: The service of documents is usually processed within three months including the time required for shipment.
Opposition et déclarations
(art. 21(2)):

Cliquer ici pour consulter toutes les déclarations faites par l’Allemagne dans le cadre de la Convention Notification.

Art. 8(2): Opposition
Art. 10(a): Opposition 
Art. 10(b): Opposition
Art. 10(c): Opposition
Art. 15(2): Déclaration d'applicabilité
Art. 16(3): Déclaration d'applicabilité

Voies dérogatoires (accords bilatéraux ou multilatéraux ou loi interne ouvrant d’autres voies de transmission)
(art. 11, 19, 24 et 25)

Clause de non-responsabilité
Les informations présentées ici peuvent être incomplètes ou imparfaitement mises à jour. Veuillez contacter les autorités concernées pour vérifier ces informations.

Des accords additionnels à la Convention du 17 juillet 1905 ou celle du premier mars 1954 ont été conclus avec :  Autriche (Vienne, 6 juin 1959) ; Belgique (Bruxelles, 25 avril 1959 – en particulier les articles 1 à 3) ; Danemark (Berlin, premier juin 1910 modifié par accord du 6 janvier 1932 ; aussi, Berlin, premier juin 1914) ; France (Bonn, 6 mai 1961 – articles 1 à 3) ; Luxembourg (Berlin, premier août 1909) ; Norvège (Berlin, 2 août 1909; Oslo, 17 juin 1977) ; Pays-Bas (La Haye, 30 août 1962 – articles 1 à 3) ; Pologne (Varsovie, 14 décembre 1992) ; République tchèque (Prague, 2 février 2000) ; Suède (Berlin, premier février 1910) ; Suisse (Berlin, 30 avril 1910; et 24 décembre 1929 – en particulier l’article 18).

Conventions bilatérales d’entraide judiciaire: Royaume-Uni (Londres, 20 mars 1928 – articles 2 à 7). Cette Convention s’applique également à l’Australie (déclaration du 6 juin 1995), aux Bahamas (échange de notes du 26 mai 1978 / 11 août 1977), à la Barbade (déclaration de la Barbade du 14 mai 1971), au Canada (échange de notes du  30 octobre 1953) à Chypre (échange de notes du 21 mars 1961 / 14 février 1963), Dominique (échange de notes verbales le 26 octobre 1984 / 19 avril 1985), aux Fidji (échange de notes du 20 octobre 1971, 3 février et 28 avril 1972), à la Gambie (déclaration du 27 octobre 1969), à la Grenade (déclaration de 19 août 1974), à la Guyana (Déclaration britannique du 13 avril 1960), aux îles Salomon (échange de notes du 13 /22 août 1980), à la Jamaïque (échange de notes du 5 novembre 1965, 29 avril 1966 et 13 mai 1966), au Kenya (déclaration britannique du 13 avril 1960), au Lesotho (échange de notes du premier février 1971, 5 janvier 1972 et 12 / 21 février 1973), à la Malaisie (échange de notes du 10 de mars 1964 / 25 janvier 1965 / 31 mai 1965), à Malte (échange de notes du 11 avril 1966 / 30 juin 1966 / 28 novembre 1966 / 19 décembre 1967), à Maurice (échange de notes du 23 mai 1971), au Malawi (échange de notes du 22 octobre 1966 et 5 avril 1967), au Nauru (échange de notes du 4 août 1981 / premier juin 1982), à la Nouvelle-Zélande (déclaration de 1953), au Nigéria (échange de notes du 22 août 1966 et 26 septembre 1966), à la République-Unie de Tanzanie (déclaration du 13 avril 1960), à Sainte-Lucie (déclaration de 1983), aux Seychelles (échange de notes du 20 août / 26 octobre 1977), à la Sierra Leone (Déclaration de 1967), à Singapour (échange de notes du 15 / 22 octobre 1965), au Swaziland (déclaration de 1971), aux Trinité-et-Tobago (échange de notes du 4 juillet 1966 / 2 septembre 1966) et à la Zambie (déclaration du 30 juillet 1957).

Etats-Unis d’Amérique (29 octobre 1954) ; Grèce (Athènes, 11 mai 1938 – articles 1 à 6) ; Liechtenstein (17 février / 29 mai 1958) ; Maroc (Rabat, 29 octobre 1985) ; Tunisie (Bonn, 19 juillet 1966) ; Turquie (Ankara, 28 mai 1929 – articles 9 à 17).

Le Règlement européen (CE) No 1393/2007 relatif à la signification et à la notification dans les Etats membres des actes judiciaires et extrajudiciaires en matière civile et commerciale (Strasbourg, 13 novembre 2007) (Atlas judiciaire européen – Signification et notification des actes).

Liens utiles:

Internationale Rechtshilfe online (en allemand uniquement)

(Dernière mise à jour de cette page: le 19 juillet 2018)

Dernière mise à jour de cette page :